Recueils :

Artistes :

Titres :

GRANDS BOULEVARDS
Tonalité :
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
Je n C e suis pas riche à  G7  millions
Je su G7 is tourneur chez Cit C  roën
J'peux pa C s m'payer des di G7  stractions
Tous les jours de la s'ma C  ine.
Auss Cm i, moi, j'ai mes p'tit G7  es manies
Qui m' G7 font plaisir et n'co Cm  ûtent rien
Ains C7 i, dès le travai Fm  l fini
Je fi D7 le entre la por G7  te Saint-D'nis
Et l Ab e boul'vard des Italie G ns.    G(aug) 
J' C  aime flâner sur les Grands Boul'vards
Y'a ta C6 nt de choses, tant de choses, tant de choses à voi G7  r
 G7  On n'a qu'à choisir au hasard
 G7 On s'fait des ampoules à zigzaguer parmi la fo C  ule...
J'a C  ime les baraques et les bazards
Les é C6 talages, les lot'ries et leurs cam'lots bavar G7  ds
 G7  Qui vous débitent tous leurs bobards ;
 G7 Ca fait passer l'temps et l'on oublie son cafa C  rd !
Quand j'ai une gosse à bécoter
L'passage Brady est très utile
C'est chaud l'hiver et frais l'été
C'est calme et c'est tranquille.
Ou bien tous deux on va rêver
D'vant les vitrines des magasins
Choisir, elle, une robe imprimée
Et moi, un chouette costume rayé
Pour quand je ne s'rai plus sans un.
J'aime flâner sur les Grands Boul'vards
Y'a tant de choses, tant de choses, tant de choses à voir
Y'a des cafés et leurs comptoirs
Et puis les terrasses où les p'tites femmes se prélassent.
Moi, j'préfère les milk-bars
Y'a tant de choses, tant de choses, tant de choses à boire
Des trucs avec une paille dedans
Servi par un gosse avec un p'tit bonnet blanc.
 
 
J'aime flâner sur les Grands Boul'vards
Y'a tant de choses, tant de choses, tant de choses à voir
On y voit des grands jours d'espoirs
Des jours de colère qui font sortir le populaire.
Là, bat le grand coeur de Paris
Un peu blagueur, un peu frondeur, avec ses chants, ses cris
Bien des jolis moments d'histoire
Sont écrits partout le long de nos Grands Boul'vards.
 
 
J'aime flâner sur les Grands Boul'vards
Les soirs d'été quand tout le monde aime bien se coucher tard
On a des chances d'apercevoir
Des yeux angéliques qu'on suit jusqu'à la République
Puis on retrouve mon p'tit hôtel
Ma chambre où la fenêtre donne sur un coin de ciel
D'où me parvient, comme un appel, toute la rumeur
Toutes les lueurs du monde enchanteur des Grands Boul'vards !

Contribution

François08, version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2009-04-14
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes