Recueils :

Artistes :

Titres :

Paroles :L. Aragon
Musique :H. Martin
Tonalité :
  • A
  • Bb
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
 C Mon dieu, mon Dieu, cela ne s'éteint p Am  as
 C Toute ma forêt, je suis là qui br Em  ûle
J'avais pris ce feu pour le crépusc F  ule
Je croyais mon coeur à son dernier  G  pas.
 
 
J'attendais toujours le jour d'être cendre
Je lisais vieillir où brise l'osier
Je guettais l'instant d'après le brasier
J'écoutais le chant des cendres, descendre.
 
 
 C# J'étais du couteau, de l'âge égorg A#m  é
Je C#  portais mes doigts où vivre me saign Fm  e
Mesurant ainsi la fin de mon règne F# 
Le peu qu'il me reste et le rien que j'a G#  i.
 
 
Mais puisqu'il faut bien que douleur s'achève
Parfois j'y prenais mon contentement
Pariant sur l'ombre et sur le moment
Où la porte ouvrant, déchire le rêve.
 
 
 D Mais j'ai beau vouloir en avoir fi Bm  ni
Ch D ercher dans ce corps l'alarme et l'alerte F#m 
L'absence et la nuit, l'abîme et la perte G 
J'en porte dans moi le profond déni A  .
 
 
Il s'y lève un vent qui tient du prodige
L'approche de toi qui me fait printemps
Je n'ai jamais eu de ma vie autant
Même entre tes bras, aujourd'hui vertiges.
 
 
 D# Le souffrir d'aimer flamme perpétue Cm 
 D# En moi l'incendie étend ses ravages Gm 
A rien n'a servi, ni le temps, ni l'âg G#  e
Mon âme, mon âme, où m'entraîne-tu  A#  ?
 G# Où m'entraîne-tu D#   ?

Contribution

[anonyme], version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2008-03-04
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes