Recueils :

Artistes :

Titres :

Capo V
Tonalité :
  • E
  • F
  • G♭
  • G
  • A♭
  • A
  • B♭
  • B
  • C
  • D♭
  • D
  • E♭
  • E
Intro :  
 
 
   Il ne reste que quelques minutes à ma vie
   Tout au plus quelques heures je sens que je faiblis
   Mon frère est mort hier au milieu du désert
   Je suis maintenant le dernier h  umain   de l  a terre
 
 
O  n m'a décrit jadis, quand j'étais un enfant
C  e qu'avait l'air le monde il y a très très longtemps
Q  uand vivaient les parents de mon arrière grand-père
E  t qu'il tombait encore de la ne  ige en hiver
 
 
E  n ces temps on vivait au rythme des saisons
E  t la fin des étés apportait la moisson
U  ne eau pure et limpide coulait dans les ruisseaux
O  ù venaient s'abreuver chevreuils   et orignaux
 
 
M  ais moi je n'ai vu qu'une planète désolante
P  aysages lunaires et chaleur suffocante
E  t tous mes amis mourir par la soif ou la faim
C  omme tombent les mouches...
 
 
Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus   rien...
Plus   rien...  Plus   rien...            
 
 
   Il ne reste que quelques minutes à ma vie
   Tout au plus quelques heures je sens que je faiblis
   Mon frère est mort hier au milieu du désert
   Je suis maintenant le dernier h  umain   de l  a terre
 
 
T  out ça a commencé il y a plusieurs années
A  lors que mes ancêtres étaient obnubilés
P  ar des bouts de papier que l'on appelait argent
Q  ui rendaient certains hommes vraiment   riches et puissants
 
 
E  t ces nouveaux dieux ne reculant devant rien
É  taient prêts à tout pour arriver à leurs fins
P  our s'enrichir encore ils ont rasé la terre
P  ollué l'air ambiant et tari   les rivières
 
 
M  ais au bout de cent ans des gens se sont levés
E  t les ont avertis qu'il fallait tout stopper
M  ais ils n'ont pas compris cette sage prophétie
C  es gens-là ne parlaient qu'en ter  mes de profits
 
 
C  'est des années plus tard qu'ils ont vu le non-sens
D  ans la panique ont déclaré l'état d'urgence
Q  uand tous les océans ont englouti les îles
E  t que les inondations ont frappé les grandes villes
 
 
E  t par la suite pendant toute une décennie
C  e fut les ouragans et puis les incendies
L  es tremblements de terre et la grande sécheresse
 
 
P  artout sur les visages on lisait la détresse
L  es gens ont dû se battre contre les pandémies
D  écimés par millions par d'atroces maladies
P  uis les autres sont morts par la soif ou la faim
C  omme tombent les mouches...
 
 
Jusqu'à c'qu'il n'y ait plus   rien...
Plus   rien...  Plus   rien...             
 
 
M  on frère est mort hier au milieu du désert
J  e suis maintenant le dernier humain de la terre
A  u fond l'intelligence qu'on nous avait donné
N  'aura été qu'un beau cadeau e  mpoisonné
 
 
C  ar il ne reste que quelques minutes à la vie
T  out au plus quelques heures, je sens que je faiblis
J  e ne peux plus marcher, j'ai peine à respirer
A  dieu l'humanité...  A  dieu l'hum  anité.  ..

Contributions

Autres versions [anonyme][anonyme], version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.1
Dernière modification : 2013-05-09
AvertissementAvertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes