Recueils :

Artistes :

Titres :

Tonalité :
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
Intro :  
 
 
   ange-albert fillion
qui é   tait l'propriétaire
du res   to-bar « les champions »
était en    train d'shinner ses verres
une at   mosphère de kermesse
planait    sur son p'tit commerce
le same   di en fin de journée
quand c'tait soir d  e kar  aoké  
 
 
y'a   fait rentrer son   personnel
  et ses serveuses   les plus belles
  pas d'place pour la mal   adresse
à   soir y va y avoir du   monde à messe !
 
 
   dans l'bout'de neuf heures
ça commen   çait à être «jam-pack»
et syl   vain l'animateur
s'enfilait    un dernier cognac
quand y'est    monté sur la scène
ce fut    le délire total
malgré ses    jokes un peu obscènes
c'était un   vrai h  éros    local
 
 
il   parlait très bien   au micro
  comme les grosses voix   à'radio
  d'ailleurs c'est c'qu'y aurait voulu   faire
  si y'avait fini son   secondaire
 
 
  karaoké,   où les stars d'un soir
viennent chan   ter comme des pieds
pour un    cinq minutes de gloire
au res   to-bar «les champions»
on a d'   la broue en spécial
v'nez fre   donner des chansons
en man  geant des peanuts en   écal  es           
 
 
on    a ouvert le bal
avec une wai   tress de restaurant
gros make-   up, culotte de cheval
qui chantait    en gesticulant
elle travail   lait au st-hubert
et haïs   sait sa vie d'serveuse
elle aurait    voulu faire carrière
comme comé  dienne ou   ben ch   anteuse
 
 
elle   a beuglée    émotivement
  une ballade de l   ara fabian
  en y mettant tellement d'e   fforts
  qu'elle avait l'air de s'croire à   place des arts...
 
 
les    chanteurs défilaient
en étant    toujours plus mauvais
et l'al   cool coulait à flot
au son de   barry manillow
jusqu'à c'   qu'un gros gars tatoué
qui venait d'   sortir de prison
vienne nous    faire une belle version
des portes   du p  énit   encier
 
 
mais   comme y s'est mis   à brailler
  en plein m   ilieu d'la toune
  y'a pas eu l'choix de taba   sser
  le chico qui l'a tra   ité d'moumoune
 
 
  karaoké,   où les stars d'un soir
viennent chan   ter comme des pieds
pour un    cinq minutes de gloire
au res   to-bar «les champions»
on a d'   la broue en spécial
v'nez fre   donner des chansons
en man  geant des peanuts en   écal  es           
 
 
   c'est le beau gino
qui a    encore volé l'show
quand y'est v'   nu interpréter
un succès    d'isabelle boulay
y'a eu d   roit à une ovation
pour sa par   faite imitation
par un pa   quet de filles pâmées
qui s'tait cla  qué par   le p   assé
 
 
  en tant que coq   du village
y   s'est spoté une   demoiselle
  comme une vedette de bas-   étage
ben   y'est allé la rocker   au môtel
 
 
un    type s'époumonnait
en chantant    comme gerry boulet
avec une    femme un peu fofolle
qui s'trompait    tout le temps dins paroles
ils furent sui   vis par le sosie
du capi   taine dans gilligan
qui s'est cla   qué une embolie
en chantant   une toune d  'la c   hicane
 
 
  et l'pauvre gars qui s'tait   fait laver
  par les vid   éo-pokers
  a r'trouvé un sabot d'de   nver
  après la roue d'son char faut-tu êtr   e badlucké...
(maudite vie sale ! ! ! !)
 
 
  karaoké,   où les stars d'un soir
viennent chan   ter comme des pieds
pour un    cinq minutes de gloire
au res   to-bar «les champions»
on a d'   la broue en spécial
v'nez fre   donner des chansons
en man  geant des peanuts en   écales   

Contribution

[anonyme], version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2004-10-07
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes