Recueils :

Artistes :

Titres :

POUPÉES RUSSES
Paroles :Benoît Poher
Musique :Benoît Poher, Nicolas Chassagne, Florian Dubos, Fabien Dubos
Tonalité :
  • A
  • Bb
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
 Dm  Dans la vie il y a les flaques et les éclaboussures
 Bb  Dans la rue les petites frappes, des lions, des vrais durs
 F  Dans la musique il y a des farces et les graines de futur
 C  Et si souvent des coups d'Etat, parfois des investitures.
 
 
 Dm  Il y a des notes d'espoir ,des images qui saturent
 Bb  Il y a ceux qu'on ne voit pas et il y a des statues
 F  Il y a ceux qui aboient et quelques vraies statues
 C  Il y a ceux qui ont la foi et il y a les postures
 
 
 Em  Les épreuves, l'apprentissage et les coups de ceinture
 C  Il y a des coeurs des réceptacles et il y a les ordures
 G  On voit des bras qui se cassent dans la sueur dans la sciure
 D  Il y a ceux que l'on écrase et ceux qui exultent
 
 
 Em  Il y a les pièges, les arnaques, quelques âmes encore pures
 C  Il y a parfois des comebacks parfois des ruptures
 D  Entre ma conscience et moi, deux poids deux mesures
 G  Il y a le temps des grands soirs et le temps des blessures
 
 
 E   Am   C   G 
 
 
 Em  300 lésions et les rideaux se ferment,
 C  21g pris dans l'atmosphère
 G  Et tu me verras sourire
 D  du seul endroit où je brille
 Em  J'ai l'impression d'être là où il faut être
 C  Sur ma photo un trou de cigarette
 G  Et tu me verras sans peine
 D  un soir où la lune est pleine
 
 
 Em  Dans la vie il y a les claques et le côté obscur
 C  Et dans mon cahier tant de pages remplies de ratures
 G  Les pieds collés au tarmac on ne voit que l'azur
 D  Il y a le point de contact et le point de rupture
 Em  Et dans la rue le manque de tact et il y a les injures
 C  Et j'avais la larme à la barre, du sang dans ma cellule
 G  Un océan de vagues à l'âme quand j'ai cru t'avoir perdue
 D  Et dans mon coeur c'est la débâcle, j'aime tant la vie, ça me tue
 
 
 Em  300 lésions et les rideaux se ferment,
 C  21g pris dans l'atmosphère
 G  Et tu me verras sourire
 D  du seul endroit où je brille
 Em  J'ai l'impression d'être là où il faut être
 C  Sur ma photo un trou de cigarette
 G  Et tu me verras sans peine
 D  un soir où la lune est pleine
 
 
 E   Am   C   G 
 
 
 E C'est juste un jour  Am de plus, entre l' C enfer et le  G  ciel
 E Le chant des poupées  Am russes, qui nous  C ensorcell G  e
 E C'est juste un jour d Am e plus, mais c'est  C un jour bien r G  éel
 E Dans les bras de Am  Vénus, même l'a C mour est schizo G  phrène
 
 
 Em   C   G   D 
 
 
 Em  300 lésions et les rideaux se ferment,
 C  21g pris dans l'atmosphère
 G  Et tu me verras sourire
 D  du seul endroit où je brille
 Em  J'ai l'impression d'être là où il faut être
 C  Sur ma photo un trou de cigarette
 G  Et tu me verras sans peine
 D  un soir où la lune est pleine

Contribution

gindou46, version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2018-03-23
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes