Recueils :

Artistes :

Titres :

LE FIL
Capo I
Tonalité :
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
  • C
Intro : F#m   Em   Dm   Am   Bm 
        F#m   C#m  (ou faire les notes : /D   /E   /F#   /G )
        F#m 
 
 
Avec l'envie folle F#m tte de bousculer la ter Em  re
Défiant les voix qui elle Dm s-même exposent leur peurs  Am 
Je trace les yeux ba Bm issés pour éviter ma mère F#m 
Je tremble je suis peti Bm t et puis grand et je ple C#m  ure
 
 
Alors je fais mon chemin en sautant dans les flaques
Je me salis les robes en rêvant de demain
Je rigole de tout je suis une tête à claque
Je veux, je veux, je veux toujours me porter bien
 
 
Ceux qui me freinerons
Sous prétexte qu'ils sont tristes
pourrons bien s'épuiser je ne les entends plus
Je compte m'éclater suivi de mes artistes
Afin de mettre au monde un bouquet d'ingénues
 
 
Alors la tête haute et le sang agité
Le corps dans mon armure et le coeur bien fragile
Je danse en avançant avec mes yeux mouillés
Telle une funambule je traverse mon fil
 
 
Et si je F#m  tombe tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, t Bm  ombe
Les gens que j'ai conq C#m uis seront une centaine à tendre un drap de so F#m  ie
Et si je Bm  tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, to F#m  mbe
Ou bien je serai se C#m ule et mon ange véritable s'occupera de mo F#m  i
 
 
Avec l'envie follette de bousculer mon linge
sa tête sur mon épaule
Ses petites fesses bien fragiles
J'avance déboussolé me creusant les méninges
Prenant soin d'un décor aux allures de famine
 
 
Alors je fais mon chemin en sautant dans les flaques
Je cultive l'innocence érudit de demain
En dessinant la cible, perfectionnant mon arc
Je veux je veux je veux toujours me porter bien
 
 
Ceux qui me freinerons
Sous prétexte qu'ils ont peur
peuvent bien me juger
Mais ne me touchent plus
Je compte tout déchirer
Sans trop croire au bonheur
Pour donner goût de vivre
A ma belle ingénue
 
 
Alors la tête saine et le sang agité
Le corps sans mon armure et le coeur bien lucide
Je danse en avançant avec mes yeux comblés
Telle une funambule je traverse mon fil
 
 
Et si je tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, tombe
Les gens que j'ai conquis seront une centaine à tendre un drap de soie
Et si je tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, tombe, tombe
Ou bien je serais seule et mon ange véritable s'occupera de moi.

Contribution

[anonyme], version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2011-12-24
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes