Recueils :

Artistes :

Titres :

Tonalité :
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
Intro :
E------
B------
G-----2
D-0----
A------
E------
-----
---3-
-----
-----
-----
-----
-----
-3---
-2---
-----
-----
-----
-----
2--3-
2--2-
-----
-----
-----
---
---
-2-
--- (4x)
---
---
 
 
Couplet : même rythme que l'intro
 
Au grand mati D n du mois de juin Bm  ,
 D Julien prép G arait le troupeau D  ;
Dans la cuisine, Marie Mar Bm  tine
 D Venait d'al G lumer les f D  ourneaux.
La vieille  G Louise était  D assise,
 G Elle réchauffait ses pauvre D  s mains.
 G Lorsque dans Sainte-Mère- D l'Egliiiiiii Bm  iiiiiise
 G Sont entré A s les Am D éric (rythme du refrain)  ains.
 
 
Refrain :
E -----2--
B -----3--
G -----2--
D --0-----
A --------
E --------
2----
3----
2----
-----
---0-
-----
-2---
-3---
-2---
----0
-----
-----
--2--
--3--
--2--
-----
-----
-----
2----
3----
2----
-----
----0
-----
--2--
--3--
--2--
-----
-----
-----
-----
-----
-----
-----
-----
-----
--
--
--
--
--
--
 
Ils sont tom D  bés du ciel
Comme s'ils av G  aient des ailes,
Ils appor D taient un air de libe A  rté.
Ils ve D  naient de Virginie,
D'Oklaho G  ma, du Tennessee,
Le jour  D le plus long les A  attendait D  ici.
 
 
Les Écossais se distinguaient
Marchant au son des cornemuses,
Dans les marais, les SAS anglais,
Progressaient souvent par la ruse.
Et les balises, dans la nuit grise,
Regroupaient tous les Canadiens,
Tandis qu'à Sainte-Mère-l'Eglise,
Avançaient les américains.
 
 
Ils sont tombés du ciel
Comme s'ils avaient des ailes,
Ils apportaient un air de liberté.
Ils venaient de Géorgie,
De l'Iowa, du Kentucky
Le jour le plus long les attendait ici. si
 
 
Soldats  E  des armées alliées
Tous unis  A  pour nous délivrer,
Sur la  E  Normandie,
Se  B levait le Jou E  r J.
La vieille  A Louise était  E assise,       A 
Elle réchauffait ses pauvres  E mains.     A 
Lorsque dans Sainte-Mère-l' E Egliiiiiiiii Abm  iiise
 C#m Sont entrés  B les Amé E  ricains.
 
 
Ils sont tombés du ciel
Comme s'ils avaient des ailes,
Ils apportaient un air de liberté.
Soldats des armées alliées
Tous unis pour nous délivrer.
Sur la Normandie,
Faut jamais oublier...
Final : juste une descente de corde pour chaque accord.
 A Qu'un jour à Sainte-Mère-l' E Egliiiiiiiii Abm  iiiise,
 C#m Sont entrés  B les Amé E  ricains.

Contribution

[anonyme], version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2005-09-09
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes