Recueils :

Artistes :

Titres :

LE PLUS GRAND BONHEUR DU MONDE
Verso du 45 tours "Noël à Jérusalem " (1968)
Paroles :Jacques Demarny, Eddy Marouani
Musique :Enrico Macias
Tonalité :
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
Tonalité originelle: Db
Tempo di valse
 
 
Intro : Cm   Cm/B *  Cm/Bb **  Am7(b5)  (x2) * Cm(maj7)  ** Cm7 
 
 
 
L'a Cm mour, quand il  Cm vient à pa Cm sser,     Cm 
Ne  Cm se fait ja Cm mais annon Dm7(b5) cer          Dm7(b5) 
Il a Fm rrive et s'ins Fm talle dans  Cm notre  Cm vie
Et l'on  D7 est   D7     sé G duit   G7 
 
 
 
Le  Cm temps de bien  Cm/B * Cm/Bb **réaliser,          Am7(b5) 
On se  C7/G tait ; on ne  C7/G sait plus que  Fm dire    Fm 
On se  Fm raccroche à  Fm quelques sou Cm rires,  Cm 
Tout é G7 mu de te G7 nir dans ses  C7 bras    C7 
Un bon Fm7 heur qui, dé Bb7 jà, nous fait  Ebmaj7 dire      Abmaj7 
Que l'on  Fm6 n'a jamais  G7 aimé comme  C ça     C 
 Am Le plus grand  Am bonheur du  Em mon-on Em  de,
C'est tou F jours ce G7 lui que l'on  Em7(b5) a          A7 
Que ce  Dm7 soit une  G7 brune, une  C blon-on Am  de
On est  D4 sûr que  D7 c'est celui- G là     G 
 
 
Pour moi,  Am le plus grand  Am bonheur du  Em mon-on Em  de,
Le re F flet de  G7 toutes mes  Em7(b5) joies,     A7 
Je n'hé Dm7 site pas  Eb7(dim) une    sec C on-ond Am  e,
Mon a Dm7 mour, à  G7 dire que c'est  Cm toi   Cm/B * Cm/Bb ** Am7(b5) 
L'oiseau qui traverse le ciel
Ne se méfie pas du danger
Et, quand il s'aperçoit que l'on est cruel,
Il se voit tomber
 
Combien d'épreuves traversées,
De nuits blanches laissées en otage ?
Comme il est lourd le prix du voyage
Pour aller jusqu'à l'éternité !
Mais quand je repense à ton courage,
Je suis prêt à tout recommencer
Le plus grand bonheur du monde,
C'est toujours celui que l'on a
Que ce soit une brune, une blonde
On est sûr que c'est celui-là
 
Pour moi, le plus grand bonheur du monde,
Le reflet de toutes mes joies,
Je n'hésite pas une seconde,
Mon amour, à dire que c'est toi
On  Cm ne peut pas  Cm/B *se dire heu Cm/Bb **reux        Am7(b5) 
Tant  Cm que l'on ne  Cm vit pas à  Dm7(b5) deux         Dm7(b5) 
Être seul, c'est, au fond, faire un long chemin
A peu près pour rien
 
Voila déjà bien des années
Que l'on s'est tout offert en partage
Et si l'on a subi les outrages
Que l'amour ne peut pas éviter,
Aujourd'hui, je t'aime davantage
Que le jour où je t'ai rencontrée
Le plus grand bonheur du monde,
C'est toujours celui que l'on a
Que ce soit une brune, une blonde
On est sûr que c'est celui-là
 
Pour moi, le plus grand bonheur du monde,
Le reflet de toutes mes joies,
Je n'hé Dm7 site pas  Eb7(dim) une    sec C on-ond Am e,
Mon a Dm7 mour, à  G7 dire que c'est  Em7(b5) toi          A7 
 
 
Je n'hé Dm7 site pas  Eb7(dim) une    sec C on-ond Am(Tacet)e,
Mon a Dm7 mour, à  G7 dire que c'est  C toi    Am        Dm7         G7        C 

Contribution

Tonerb, version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.0
Dernière modification : 2017-12-01
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes