Recueils :

Artistes :

Titres :

JEAN DE FRANCE
Extrait de l'album « Mes préférences » 2011: un hommage à Jean Ferrat
Paroles et musique :Didier Barbelivien
Tonalité :
  • C
  • Db
  • D
  • Eb
  • E
  • F
  • Gb
  • G
  • Ab
  • A
  • Bb
  • B
  • C
Intro : Dm 
 
 
 (S.A)                                                       J'aimais ton rire, j'aimais ta voix qui racontait nos diffé F rences
 Dm  Moustaches rapportées de Cuba de Santiago; quelle imp F  ortance !
J'aimais tout ce qui était  C toi, quand tu bousculais nos cons Bb  ciences
Jean Tenenbaum ou Jean Fer Am rat, tes mots déchiraient le s Bb  ilence
 
 
 Dm  Et je m'imaginais Créteil quand tu me fredonnais "ma  F  môme"
 Dm  Et ces "deux enfants au soleil", Garcia Lorca en son ro F  yaume
Moi, j'écoutais « nuit et  C brouillard » enfermé dans mon inno Bb cence
Je comprendrai beaucoup plus  Am tard ; nul ne guérit de son en Bb fan -  C  ce
Jean de  Ab  France !
Tu chantais pour les gens de  Eb  France
De la Bretagne à la Pro Fm  vence,
Avec la fierté de l'inso Cm  lence
De dire ce qu'on ne disait  Db pa -  Eb7  as
 
 
Jean de  Ab  France !
Humain jusqu'à la transpa Eb  rence
De ce regard qui fait con Fm  fiance
Pour le secret des confi Cm  dences
Quand tu croisais les yeux d'El Db sa -  Eb a     F 
 (S.A)                                                    D'ailleurs, "que serai-je sans toi" et voilà Aragon qui  F  danse
 Dm  Même Ferré n'en revient pas de ces mélodies qui s'é F  lancent
C'est "Potemkine" et " C Maria", unis dans la même sou Bb  ffrance
"Mourir au soleil", ça me  Am va, mourir debout, quelle élé Bb gan _ _ C  ce !
Jean de  Ab  France !
Tu chantais pour les gens de  Eb  France
De la montagne aux plaines im Fm  menses
Tu défendais tous ceux qui  Cm pensent
Que le malheur n'existe  Db pa -  Eb as    F 
(S.A)
Tu mettais le vide hors la loi du simple fait de ta présence
Un jour futur, un jour viendra ; tout plus tôt que la différence
Et tes chansons de ce temps là ont bercées mon adolescence
Un drapeau rouge au bout des bras, tous ces taureaux quand j'y repense
Jean de France !
Tu chantais pour les gens de France
De la Bretagne à la Provence,
Avec la fierté de l'insolence
De dire ce qu'on ne disait pa - as
 
 
Jean de France !
Humain jusqu'à la transparence
De ce regard qui fait confiance
Pour le secret des confidences
Quand tu croisais les yeux d'El Db sa -  Eb a     F 
 

Contributions

 Ralyvason, version 1.0

Évaluation

Votre évaluation ?

Recueil(s)

Vous devez vous inscrire ou vous enregistrer afin de gérer vos recueils de chansons...

Vidéo(s)

Version : 1.1
Dernière modification : 2011-11-06
Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes