Auteur Sujet: les accords de "putain d' métier"  (Lu 1907 fois)

lasoupe

  • Membre
  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
les accords de "putain d' métier"
« le: avril 16, 2013, 12:15:20 pm »
qui pourrait me relever les accord de la chanson putain de métier de Ricet Barrier ?
merci d'avance

Tonerb

  • Membre
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1340
    • Voir le profil
Re : les accords de "putain d' métier"
« Réponse #1 le: avril 17, 2013, 04:48:57 am »
Salut Lasoupe,

Ah ! Ricet Barrier ! Une personnalité très originale, qui a bercé toute mon enfance dans les années 50, avec notamment « la servante du château ». Il nous a quittés il y a tout juste deux ans et son univers musical ne se renouvellera pas d’ici longtemps.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricet_Barrier

Il a collaboré toute sa vie avec Bernard Lelou, qui est le compositeur de « Putain d’métier ».
La musique de ce morceau évoque le style « New-Orleans » ; Après un glissement d’accords pour atteindre l’accord majeur de sixte, les accords se succèdent de quinte en quinte, chaque accord de dominante annonçant son accord de tonique, qui devient à son tour l’accord de dominante par rapport au suivant, pour aboutir à l’accord tonique du morceau. C’est un procédé bien connu, que l’on trouve par exemple dans « Walk right in » des Rooftop Singers en 1962 (« Marche tout droit » de Claude François) et "Je l'appelle canelle" d'Antoine.

Exemple en C majeur :

C                 B  Bb  A7                        D7                     G7                          C
Glissement vers la sixte
                             Dominante---------Tonique            Dominante----------Tonique initiale
                                                          Dominante------Tonique

http://www.youtube.com/watch?v=XQ2kgV62ivo
http://www.chartsinfrance.net/Claude-Francois/id-100198645.html


Sous des aspects légers, ironiques ou provocateurs, les textes de Ricet Barrier touchent souvent à des problèmes sociétaux profonds et il faut recourir à une double lecture pour en comprendre la portée. Pour l’auteur, " Qu'est-ce qui est pire : vendre sa tête, son âme, sa vie quotidienne à un patron, un chef, un riche qui peut t'acheter (c'est vrai, on appelle ça, l'esclavage.) ou vendre son corps quelques instants... (on appelle ça, la prostitution...)"
 
Cette chanson met en présence plusieurs métiers en en montrant ce qu'ils ont en commun : la putain, le curé et l'artiste. Tous font la manche, tous vantent leur marchandise, tous doivent racoler. Elle dénonce leur indignité : c'est-à-dire l'argent, le rapport à l'argent, la domination, l'exploitation que cela suppose, la soumission d'un être à la vénalité, l'inoculation de la vénalité dans la vie. Cette vénalité qui est le premier moteur de la destruction de la vie humaine.
Pour le reste, Ricet Barrier n'a rien contre les dames ou les messieurs au grand cœur qui offrent leur corps aux autres, ni contre les curés quand ils se contentent d'écouter ou d'aider leur prochain, ni contre les baladins, comédiens et autres artistes qui amusent le peuple.

http://www.boiteachansons.net/Partitions/Ricet-Barrier/Putain-de-metier.php

http://www.youtube.com/watch?v=lQlEhEp_PQA    Extrait des « Années bonheur » de Patrick Sébastien  Antenne 2   France  2009

Cordialement,
Tonerb

Ps : Benyy, qui est un peu le Monsieur pipi de ce site, ou plutôt son concierge (je plaisante, c'est le modérateur), te dirait, à juste titre, qu’un message doit toujours commencer par un salut, surtout quand il annonce une demande. Compris pour une fois prochaine ?
« Modifié: avril 18, 2013, 02:47:02 pm par Tonerb »