Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Affichage de la version 1.0
Retour à la version originale

SAUF LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS

-
Tonalité :

 D   A7   D  Si vous y tenez tant parlez-moi des affaires publiques, Encor que ce sujet me rende un peu  A7   D  mélancolique,  G   F#m   Em   B7  Parlez-m'en toujours je n'vous en tiendrai pas rigueur ...  Bm   Bm7   Am   B7   E7  Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule,  A7   D  Sauf le respect que je vous dois. Fi des chantres bêlants qui taquinent la muse érotique, Des poètes galants qui lèchent le cul d'Aphrodite, Des auteurs courtois qui vont en se frappant le coeur ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Naguère mes idées reposaient sur la non-violence, Mon agressivité je l'avais réduite au silence, Mais tout tourne court ma compagne était une gueuse ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Ancienne enfant trouvée n'ayant connu père ni mère, Coiffée d'un chap'ron rouge elle s'en fut ironie amère, Porter soi-disant une galette à son aîeule ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Je l'attendis un soir je l'attendis jusqu'à l'aurore, Je l'attendis un an pour peu je l'attendrais encore, Un loup de rencontre aura séduit cette fugueuse ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Cupidon ce salaud geste qui chez lui n'est pas rare, Avait trempé sa flèche un petit peu dans le curare, Le philtre magique avait tout du bouillon d'onze heures ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Ainsi qu'il est fréquent sous la blancheur de ses pétales, La marguerite cachait une tarentule un crotale, Une vraie vipère à la fois lubrique et visqueuse ... Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois. Que le septième ciel sur ma pauvre tête retombe ! Lorsque le désespoir m'aura mis au bord de la tombe, Cet ultime discours s'exhalera de mon linceul : Parlez-moi d'amour et j'vous fous mon poing sur la gueule, Sauf le respect que je vous dois.
Version : 1.0
Dernière modification : 2012-02-25
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes