Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Jean-Loup Dabadie
Musique : Jacques Datin
Tonalité :

Intro : Eb | Ebmaj7   Eb6 | Ebmaj7 
        Eb | Ebmaj7   Eb6 | Ebmaj7 
 
 
Le  Eb temps, petit Si Ebmaj7  mon,
 Eb6 Où tu m'ar Ebmaj7 rivais à la  Dm taill Dm7  e
 G9 Ça me semble encore tout à Cm  l'heure
Mais déjà, tu m'arrives au  G(sus4) c½ur       G 
Pour  Ab toi commen Fm7 ce la batail Bb le    Fm7        Bb7 
Le  Eb temps, petit Si Ebmaj7  mon,
 Eb6 Que je te  Ebmaj7 fasse un peu l'éc Dm ole   Dm7 
 G9 Me semble venir aujourd'hu Cm  i
Redonne-moi de cet al D(sus4) cool       D7 
Que je te parle de la  G  vie
 
 
Tu ver Ab ras     Cm7        Fm7 
Les  Bb7 amis ne meurent  Gm pas    Gm7 
 C7 Les enfants ne vous quittent  Fm pas   Fm7        Bb7 
Les femmes ne s'en vont  Ebmaj7 pas       Eb6        Eb7 
Tu ver Ab ras     Cm7        Fm7 
On  Bb7 rit bien sur la  Gm Terre  Gm7 
 C7 Malbrough ne s'en va plus en guer Fm re    Fm7        Fm6 
Il a fait la derni G(sus4) ère        G 
Tu ver Bb ras   Fm7        Bb7 
 
 
Et puis, petit Simon,
Chez nous, personne ne vieillit
Nous sommes là et ne crois pas
Que nous partirons d'aujourd'hui
Pour habiter dans autrefois
 
 
L'amour, c'est tous les jours
Qu'on le rencontre dans la vie
Et rien ne passe et rien ne casse
Redonne-moi de l'eau-de-vie
A peine, à peine, voilà, merci
 
 
Tu verras
Les amis ne meurent pas
Les enfants ne vous quittent pas
Les femmes ne s'en vont pas
 
 
Tu verras
On rit bien sur la terre
Malbrough ne s'en va plus en guerre
Il a fait la dernière
Tu verras
 
 
Les femmes infidèles
On les voit dans les aquarelles
Elles vous querellent sous les ombrelles
Dans la vie, ce ne sont pas les mêmes
Elles nous aiment, elles nous aiment
 
 
Un homme, petit Simon,
Ce n'est jamais comme un navire
Qu'on abandonne quand il chavire
Et tout le monde quitte le bord
Les femmes et les enfants d'abord
 
 
Tu verras
Les maisons ne meurent pas
Les idées ne vous quittent pas
Le c½ur ne s'en va pas
 
 
Tu verras
Tu va suivre en beauté
Les chemins de la liberté
Tu vivras tu verras
Comme moi
 
 
Le temps, petit Simon,
Où tu m'arrivais à la taille
Ça me semble encore tout à l'heure
Mais déjà, tu m'arrives au c½ur
Pour toi commence la bataille
 
 
Alors, petit garçon,
Moi qui t'aimais, toi qui m'aimais
Souviens-toi que ton père a Cm  vait
Une sainte horreur du men D7 songe    Fm6 
 G Une sainte  G7(aug) horreur du men C  songe.
Version : 1.0
Dernière modification : 2015-06-17
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes