Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Boris Vian
Musique : Harold Berg
Tonalité :

Intro : (Le dormeur du val, Arthur Rimbaud)
 
 
C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.
 
 
Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.
 
 
Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.
 
 
Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.
 
 
 C Monsieur le président, je vo A7 us fais une lettr Dm  e
que  G vous lirez p Am7 eut être, si  D7 vous avez le te G7  mps
Je vie C ns de recevoir mes p A7 apiers milita Dm  ires
pour p G artir à la g Am7 uerre a D7 vant me G7 rcredi  C  soir.
 F Monsieur le président, je  B7 ne veux pas  Em  la faire,
 Am7 je ne suis pas sur  Dm terre pour t D7 uer des pauvres  G7  gens.
 C C'est pas pour vous f Em âcher, il  A#7(dim) faut que je vous d Dm  ise,
ma  Fm décision est p C/G rise, je m D7 'en vais d G7 ésert C  er.
 
 
Depuis que je suis né, j'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères et pleurer mes enfants
 
 
Ma mère a tant souffert qu'elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes et se moque des vers
 
 
Quand j'étais prisonnier, on m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme et tout mon cher passé
 
 
Demain de bon matin, je fermerai ma porte
Au nez des années mortes, j'irai sur les chemins
 
 
Je mendierai ma vie sur les routes de France
De Bretagne en Provence et je dirai aux gens :
 
 
« Refusez d'obéir, refusez de la faire
N'allez pas à la guerre, refusez de partir »
 
 
S'il faut donner son sang, allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre, monsieur le président
 
 
Si vous me poursuivez, prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes et qu'ils pourront tirer
 
Version : 2.0
Dernière modification : 2016-10-28
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes