Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Claude Lemesle, Pierre Delanoë
Musique : Alice Donadel
Tonalité :

Intro : Am | E(aug)   Am | E(aug) 
 
 
 Am Lorsqu'il é E(aug)  tait petit
 Am Il se rou E(aug)  lait du gris
 Am Tout en mangeant sa  Dm soupe E7 
 Dm  Et, plus tard, le service
 Dm  Alimenta son vice
 G7 En lui donnant des  C trou E7  pes
 
 
 Am Et cet in E(aug)  toxiqué
 Am Fumait ses  E(aug)  trois paquets
 A7 Ses poumons criaient  Dm  grâce
 Dm  Laisse-nous respirer
 Am  Laisse-nous espérer
 Bm7 Sors-nous de cette  Bm7 crasse E 
 
 
 Dm   Le malheureux dro Am  gué,
 Dm   Dans sa chique, diva E7  guait :
«  A Le tabac tue, enfin  A  m'oublieras-tu,
 A Maudite nico Bm7 tine ? E7 
 Bm7 Je suis foutu, je me  Bm7 suis bien bat E7  tu
 Bm7 Mais tu m'as tou E7 jours vain Am | E(aug) cu »           Am | E(aug) 
Mais le mal empira
Il était, comme un rat,
Fait jusqu'à l'esclavage
Désintoxication,
Plongeon et replongeon
Ce fut le grand ravage
 
 
Pour trouver du tabac,
Il fit n'importe quoi
Il devint proxénète
Puis ce fut le mégot
Traînant dans le ruisseau,
Chimère de cigarette
 
 
Le malheureux drogué
Commençait à se fatiguer
« Le tabac tue ; enfin m'oublieras-tu,
Maudite nicotine ?
Je suis foutu, je me suis bien battu
Mais tu m'as toujours vaincu »
Quand on a le virus,
On sait le processus
Il est inexorable
On vole, on triche, on bluffe
C'est l'oeuf et puis le boeuf
On devient un minable
 
 
Puis, un jour, on s'assoit
Derrière un avocat
Et c'est la cour d'assises
Parce qu'on a tué
Pour pouvoir se payer
Une dernière prise
 
 
Le malheureux drogué
Dit dans l'ultime bouffée :
« Le tabac tue ; me raccourciras-tu,
Maudite guillotine ?
Je suis foutu, je me suis bien battu
Cette fois, je suis perdu »
(Parlé :)
Mais le chef de l'état,
Patron de la SEITA,
Lui accorda sa grâce
Et c'est à la Santé
Qu'on vint lui annoncer :
« Partez vers l'herbe grasse ! »
 
 
Il stoppa le tabac
En se disant : « A bas
Le poison maléfique ! »
Il sauva ses poumons
Mais, en compensation,
Il devint alcoolique
 
 
Le malheureux drogué,
Devant son verre, divaguait :
« L'alcool me tue ; enfin m'oublieras-tu,
Sacré Bénédictine ?
Je suis foutu, je me suis bien battu
 Bm7 Toi aussi,  E7 tu m'as vain Am | E(aug) cu »           Am | E(aug)                Am 
(Parlé :)
Oh ! Ben, si on ne peut plus boire un coup,
On ne peut plus rien faire maintenant !
Je fume plus, je bois plus, c'est fini
Qu'est-ce qu'il me reste ?
Version : 1.0
Dernière modification : 2014-11-16
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes