Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Album : Enfadolescence (1997)
Paroles : Serge Lama
Musique : Alice Donadel
Tonalité :

Tu  Am la couvres, c'est vrai, de bi Dm  joux, de fourrures
Tu  D7(dim) lui changes, c'est vrai, chaque ann Am  ée sa voiture
Tu es  A7 tombé dans sa vie comme  Dm  le Père Noël,
Les  B7 doigts pleins de cadeaux et  E  le c½ur paternel
 Am Une fois, tous les mois, tu  Dm  l'emmènes au théâtre,
Droite  D7(dim) et belle et fardée comme  Am  une femme en plâtre
Tu  A7 organises tout, tu  Dm  décides et tu tranches
Et  B7 sa petite main vient  E  mourir sur ta manche
 
 
 A  Moyennant quoi, toi, tu la penses heureuse
 E  Moyennant quoi, tu la penses amoureuse
 E7  Ne vois-tu pas cette ombre au fond de son regard?
 A  Est-ce l'ombre des cils ou un peu de brouillard?
 A  Moyennant quoi, tu en as fait ta chose
 E  Moyennant quoi, quand elle a l'air morose
 E7  Tu penses simplement qu'un des enfants va mal
 A Et qu'elle s'inquiète un peu et que c'est bien nor Am mal   D 
 
 
 E7 Tu me  Am couvres, c'est vrai, d'un mé Dm  pris confortable
A  D7(dim) l'école déjà, je portais ton cart Am  able
J'étai A7 s déjà tout seul, mais p Dm  rotégé par toi
Mais B7  je ne suis pas là pour te p E  arler de moi
 Am Je ne suis venu que pour  Dm  te parler d'elle
C'est l D7(dim) 'amour et lui seul qui m Am  'a donné mes ailes
Et  A7 te dire tout haut c Dm  e que son c½ur te cache
Il  B7 fallait bien qu'un jo E  ur ou l'autre tu le saches
 
 
 A  Moyennant quoi, puisque l'on se ressemble
 E  Moyennant quoi, nous partirons ensemble
 E7  Et même si, malgré tout, elle restait chez toi
 A  Par lâcheté, du moins que tu saches pourquoi
 A  Moyennant quoi, nous serons enfin libres
 E  Ou de mourir, ou de tenter de vivre
 E7  On n'en peut plus, tu sais, de cette tyrannie
A  D partir d'aujourd'hui, dis- E toi que c'est fi A  ni!
 
 
(+1/2 ton:)
 Bb  Moyennant quoi, on fera ce qu'on aime
 F  Et l'on assurera seuls nos problèmes
 F7  Tu peux sourire de ton sourire protecteur
 Bb  J'ai dépassé le cap où tu me faisais peur
 Bb  Moyennant quoi, on deviendra splendides
 F  Après des siècles et des années de vide
 F7  On deviendra ce qu'on était au fond du c½ur
Mo Ebm yennant quoi, sans toi, on deviendr F4  a
 F Un homme et une  F7 femme Bb  .
Version : 1.0
Dernière modification : 2017-02-26
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes