Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Salvatore Adamo
Tonalité :

 Am Il vivotait, passait des heur E  es
A répéter son num Am  éro
En attendant une vie meilleu E  re,
Il épatait les bada Am  uds
 
 
Il al G lumait une cigare Am  tte,
 G Il soufflait dess Am  us.
 C Les spectateurs étaient en  Am  fête,
 E La cigarette a dispa Am  ru
 
 
Un jour, dans un petit bistrot
Il rencontra la petite Lulu
Qui lui dit : "T'as pas l'air idiot,
Dans la vie, que fais-tu ?"
 
 
Il alluma une cigarette,
Il souffla dessus.
La petite Lulu était en fête,
 A  cigarette a disparu
 
 
 Am La petite faisait des yeux to Dm  ut ronds.
 F C'était gagné pour le d Am  odo,
 Am Elle se ferait plus de mo Dm  uron,
 F Ils travailleraient en Am  duo
 
 
 Am Elle allumerait les cigarette E  s,
Elle soufflerait dessus,
Elle compterait les recettes,
Adjugé, n'en parlons plus !
 
 
Les temps étaient très difficiles,
Dans le quartier, on les voyait trop.
Fallait courir de ville en ville,
Plus question de prendre le métro
 
 
Suffisait plus d'une cigarette,
De souffler dessus.
Il fallait se creuser la tête,
Ces petits trucs-là ne prenaient plus
 
 
Sacrifiant ses économies,
Une caisse en bois il acheta.
Mais pourquoi cette énorme scie ?
La petite Lulu ne comprenait pas
 
 
Et ainsi, sept fois par semaine,
Il la coupait en petits morceaux,
La belle se plaignait à peine
De quelques fourmis dans le dos
 
 
Passer ses jours au fond d'une caisse,
Convenez-en, ce n'est pas drôle,
Et la petite voulait qu'il cesse
Ou qu'ils se coupent à tour de rôle
 
 
Mais il ne voulait rien savoir,
Il ne voulait rien expliquer.
Allons Lulu, y a pas d'espoir,
Allons, c'est bien trop compliqué
 
 
Une nuit, la belle, n'en pouvant plus,
Surprit le gars dans son sommeil,
De son air le plus ingénu,
Elle fit dix morceaux tous pareils
 
 
Elle était fière à juste titre,
Elle avait fait du bon boulot.
Réveille-toi ! Fais pas le pitre !
Comment recolle-t-on les morceaux ?
 
 
Comment expliquer aux gendarmes
Qu'elle avait raté son numéro ?
Eux, se souciant peu de ses larmes,
Ils l'amenèrent au cachot
 
 
Ils la gardent depuis vingt ans.
Elle comprend toujours pas, la belle,
Pour oublier ses cheveux blancs,
Elle découpe des rondelles.
Version : 1.0
Dernière modification : 2017-10-28
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes