Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
menu

BASTON

-

Renaud menu

Paroles : Renaud
Musique : Michel Roy
Tonalité :

Intro : C   C7   F   Fm 
 
 
 C Les poings serrés au   C7 fond des poches d F e son blouso C  n,
Angelo flippe à m C7 ort, il est en F core plombé, C 
Il accuse le bon D C7 ieu et la fa F talité, C      C7       F      Fm 
 C Mais au fond d'sa cabo C7 che, y s'fait pas F  d'illusion C s :    C7       F      Fm 
 
 
 C A force de carton C7 ner dans tous l F es azimu C  ts,
Des gonzesses qu'ont le   C7 coeur planté e F n haut des cu C  isses,
La rouquine du press C7 ing, des min F ettes ou des   C putes,  C7       F      Fm 
 C Sûr qu'il a pas fin C7 i d's'en chope F r des choses tr C istes.    C7       F      Fm 
 
 
 C Y rêvait d'une gonz C7 esse qu'aurait   F été qu'à   C  lui,
Belle comme un tat C7 ouage mais quand   F même intellig C  ente,
Qu'il aurait pu aim C7 er un peu   F comme un am C i,   C7       F      Fm 
 C 'l'a une envie d'creve C7 r qui lui r'mo F nte du bas-ve C ntre.   Am       F 
Alors ce soir, à la   C foire,  Am       F 
Avec deux trois lasc G  ars,
Il ira au bast C on, au   F bast G  on,
 C Comme le prol F o va au charb G  on,
Il ira au bast C on, au   F bast G  on,
 C Fil'ra des   F coups, prendra des   G gnons,  Am 
C'est p't'êtr'con D , mais tout est  con G  !     F 
 
 
Les poings serrés au fond des poches de son blouson,
Angelo flippe à mort, il est encore viré,
C'est l'quatrième boulot depuis l'début d'l'année,
T't'façon y s's'rait barré, mais où il est marron,
 
 
C'est qu'y s'était promis, avant d'décaniller,
De s'faire le coffre fort dans l'bureau du premier,
Et la peau du p'tit chef qu'a jamais pu l'saquer
Pass'qu'y rangeait sa mob'devant le box du patron.
 
 
Y rêvait d'un travail où faudrait pas pointer
Où tu pourrais aller que quand t'en a envie,
Que tu f'rais par plaisir, pas pour gagner du blé,
Y paraît qu'ça existe dans la philosophie.
Alors ce soir, à Pantin,
Avec tous ses copains,
Il ira au baston, au baston
Comme le prolo va au charbon,
Il ira au baston, au baston,
Fil'ra des coups, prendra des gnons,
C'est p't'êtr'con, mais tout est con !
 
 
Les poings serrés au fond des poches de son blouson,
Angelo flippe à mort en découvrant l'chantier
Dans la turne glacée en haut du pavillon
Où ses parents s'engueulent à longueur de journée.
 
 
Y trouve plus sous son pieu sa collec'de Play-Boy,
Sa mère a bazardé sa rouleuse et son herbe,
Son connard de p'tit frère est v'nu jouer aux cow-boy
Dans sa piaule, c'est l'boxon et ça lui fout la gerbe !
 
 
Y rêvait d'une famille qu'y faudrait pas subir,
Des parents qui s'raient pas des flics ou des curés,
Pour pas d'venir comme eux y voudrait pas vieillir,
Et pour jamais vieillir y sait qu'y doit crever !
Alors ce soir au baloche,
Avec son manche de pioche,
Il ira au baston, au baston,
Comme le prolo va au charbon,
Il ira au baston, au baston,
Fil'ra des coups, prendra des gnons,
C'est p't'êtr'con, mais tout est con.
 
 
(Refrain instrumental)
 
 
(Ad. Lib.)
Version : 1.0
Dernière modification : 2015-02-17
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes