Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Mano Solo
Musique : Éric Bijon
Tonalité :

Intro : Gm   Eb  (4x)
        Dm   Eb 
 
 
 Gm  En cette Espagn Eb e en feu il brû Gm lait dans mon dos Eb 
El Mung Gm o Comme un géant d Eb  ans la nuit
Aur Gm éolé de ses cheve Eb  ux de flammes
R Gm avagé ?  Eb il crachait  Gm sa fureur  Eb  fulminant, il rougissait la lune
 Dm  Et sa fumée ef Eb façait les étoi Dm les    Eb 
 
 
Socorro hurlaient les oiseaux, ayuda me criaient les arbres dévorés
Je regardais mes amis qui ne l'étaient plus
Comme derrière sur le rocher un bout de ma vie partait en fumée
Tout ce chemin pour ici se consumer dans des vacances sans magie
Dans nos bagages il devait y avoir tout Paris sa froideur et son ennui
Ses vieilles histoires trop vieilles pour encore y croire
J'avais jamais vu une piscine aussi triste
J'aurais voulu murer mes yeux mais je n'ai pu que les fermer
C'est alors qu'une voix parfumée de feutre et de velours
Qui se glisse dans ma main et desserre mes poings et dessine sur ma peau
D'Andalouses arabesques qui chatouillent ma solitude en cette énième turpitude
C'est une voix qui de son tango me dit les mots
qu'il faut pour rester droit comme un i
Tout en faisant basculer sa vie
Et je suis resté colgado a tus labios sans même connaître ton visage
Sans même avoir besoin d'y mettre une image
J'avais déjà les bras de ta musique qui magiques me faisaient traverser
Cet avatar pathétique enroulé de ta douce langue chaude et sucrée
J'en ai accepté le baiser tu ne peux savoir le bien que ça fait d'aimer
De se faire ébrécher le mur autour du coeur par une inexorable douceur
Version : 1.0
Dernière modification : 2019-05-22
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes