Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Laurent Berger
Tonalité :

 Am  Je suis la gardienne d'un fleuve
J'en  Bm7 apprivoise les c E7  ontours
C'est  Bm7(b5) à ses flancs que je m'a F  breuve
Que  F#7(dim) j'embellis un peu mes  E7  jours
 
 
 Am  Je suis la gardienne d'un fleuve
Qui d Bm7 ans mes bras s'est en E7  dormi
S'il  Bm7(b5) est des sommeils qui é F  meuvent
Il  F#7(dim) en est qui nous blessent aus E7  si
 
 
Car  C#m7 s'il m'échappe dans ses  D#7(dim)  rêves
Il  E7 m'échappe aussi dans la  F#m7  vie
Dès  B7 qu'il s'éveille et qu'il se  C#m7  lève
Je  D#7(dim) sais qu'il est déjà par F#7(dim)  ti
 
 
Car  C#m7 si dans mes bras il dé D#7(dim)  borde
S'il  E7 met souvent a mal ses  F#m7  digues
Le  B7 soir c'est une autre qui le  C#m7  borde
 D#7(dim) Ignorant tout de ses f F#7(dim)  atigues
 
 
Je suis la gardienne d'un fleuve
J'en apaise un peu les tourments
Je prends ma part de ses épreuves
De tout mon amour et pourtant
 
 
Pourtant je ne suis que la barge
Qui le repose et le soulage
Jamais je n'verrais le grand large
Jamais je n'serais du voyage
 
 
Je ne suis là que pour la drague
Que pour la tourbe et le limon
Je ne porterais pas la bague
Et ne céderais jamais mon nom
 
 
Je suis la maîtresse d'un fleuve
Et si j'en goûte les remouds
Si nos amours toujours sont neuves
Je n'en connais qu'un avant goût
 
 
Celui qui fait tourner nos têtes
Et nous fait chavirer parfois
Jusqu'à l'ultime cigarette
Au seuil du je rentre chez moi
 
 
Je suis la gardienne d'un fleuve
Mais qui pourrait me jalouser
J'en suis l'amante aussi la veuve
C'est là tout le prix a payer
 
 
A ne jamais vouloir de preuve
A vivre l'amour au comptant
On regarde couler des fleuves
On se nourrit de sédiment
Version : 1.0
Dernière modification : 2018-10-10
avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes