Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Étienne Roda-Gil
Musique : Julien Clerc
Tonalité :

 Am  Comme un volcan devenu vieux
Mon c½ur bat lent'ment la cha E(aug) ma - de   E 
 
La lave tiède de tes yeux
Coule dans mes veines ma Am4 la - d Am  es
 
 
Je pense  G7 si souvent à C4  toi
 C Que ma ra D7 ison en ch E5 avi - E  re
 E7 Comme feraient des barques bleues Am 
Et même  D les grands n E7 avi - Am  res
 
 
 A7 J'ai la raison arraiso Dm7  nnée
Dans un port dés G7 ert dér Cmaj7  isoire
Toute ma  Fmaj7  vie s'est arrêtée
 Dm6/B Comme s'ar E7 rêterait l'H Am  istoire
 A7  J'ai la raison arraisonnée
 Dm7 Dans un port d G7 ésert dé Cmaj7  risoire
Toute ma  Fmaj7  vie s'est arrêtée
 Dm6 Comme s'ar E7 rêterait l'h Am  istoire
 
 
Comme une légende qui s'éteint
Comme un grand peuple en décadence
Comme une chanson qui se meurt
Comme la fin de l'espérance
Mon c½ur volcan devenu vieux
Bat lentement la chamade
La lave tiède de tes yeux
Coule dans mes veines malades.
 
 
Comme une armée de vaincus
L'ensemble sombre de mes gestes
Fait un vaisseau du temps perdu
Dans la mer morte qui me reste
 
 
Mon c½ur volcan devenu vieux
Bat lentement la chamade
La lave tiède de tes yeux
Coule dans mes veines malades.
 
 
Comme une armée de vaincus
L'ensemble sombre de mes gestes
Fait un vaisseau du temps perdu
Dans la mer morte qui me reste
 
 
Mon c½ur volcan devenu vieux
Bat lentement la chamade
La lave tiède de tes yeux
Coule dans mes veines malades.
Version : 1.0
Dernière modification : 2013-05-17
avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes