Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Michel Conte
Capo II
Tonalité :

Intro : A 
 
 
 A  Les étoiles étaient dans le ciel
Toi dans les bras de Ga F#m  briel
Il faisait beau, c'était dim C#m  anche
L D es cloches allaient bientôt  Bm  sonner
Et tu allais te m E  arier
Dans ta première robe bl A  anche
 
 A  L'automne était bien commencé
Les troupeaux étaient t F#m  ous rentrés
Et parties toutes les sarcel C#m  les
E D t le soir au son du violon   Bm 
Les filles et sur E  tout les garçons
T'auraient dit que tu ét A  ais belle
 
 
Évangé D line C#m , Évangé Bm line  A 
 
 
 A  Mais les Anglais sont arrivés
Dans l'église ils ont en F#m  fermé
Tous les hommes de ton vil C#m  lage
E D t les femmes ont dû pass Bm  er
Avec les enfants qui pleura E  ient
Toute la nuit sur le riv A  age
 
 A  Au matin ils ont embarqué
Gabriel sur un grand voi F#m  lier
Sans un adieu, sans un so C#m  urire
E D t toute seule sur le qu Bm  ai
Tu as essayé de prie E  r
Mais tu n'avais plus rien à d A  ire
 
 
Évangé D line C#m , Évangé Bm line  A 
 
 
 Bb  Alors pendant plus de vingt ans
Tu as recherché ton ama Gm  nt
À travers toute l'Amérique   Dm 
D Eb ans les plaines et les vallo Cm  ns
Chaque vent murmu F  rait son nom
Comme la plus jolie musi Bb  que
 
 Bb  Même si ton coeur était mort
Ton amour grandissait p Gm  lus fort
Dans le souvenir et l'abse Dm  nce
I Eb l était toutes tes pens Cm  ées
Et chaque jour il fleu F  rissait
Dans le grand jardin du sil Bb  ence
 
 
Évang Eb éline Dm , Évang Cm éline Bb 
 
 
 B  Tu vécus dans le seul désir
De soulager et de guéri G#m  r
Ceux qui souffraient plus qu D#m  e toi-même
T E u appris qu'au bout des cha C#m  grins
On trouve toujour F#  s un chemin
Qui mène à celui qui nou B  s aime
 
 B  Ainsi un dimanche matin
Tu entendis dans le loi G#m  ntain
Les carillons de ton village D#m 
E E t soudain alors tu compris  C#m 
Que tes épreuves  F#  étaient finies
Ainsi que le très long v B  oyage
 
 
Évang E élin D#m e, Évang C#m éline  B 
 
 
 C  Devant toi était étendu
Sur un grabat un inconn Am  u
Un vieillard mourant de faib Em  lesse
D F ans la lumière du matin     Dm 
Son visage sembla G  soudain
Prendre les traits de sa C  jeunesse
 
 
 C  Gabriel mourut dans tes bras
Sur sa bouche tu déposa Am  s
Un baiser long comme ta vie  Em 
I F l faut avoir beaucoup aimé  Dm 
Pour pouvoir enco G  re trouver
La force de dire merci   C 
 
 
Évangé F line Em , Évang Dm éline C 
 
 
 C  Il existe encore aujourd'hui
Des gens qui vivent dan Am  s ton pays
Et qui de ton nom se souvien Em  nent
C F ar l'océan parle de toi     Dm 
Les vents du sud  G  portent ta voix
De la forêt jusqu'à la p C  laine
 
 C  Ton nom c'est plus que l'Acadie
Plus que l'espoir d'une Am  patrie
Ton nom dépasse les frontièr Em  es
T F on nom c'est le nom de tous Dm  ceux
Qui malgré qu'ils G  soient malheureux
Croient en l'amour et qui  C  espèrent
 
 
Évangé F line Em , Évang Dm éline C 
Évangé F line Em , Évang Dm éline C 
Version : 1.0
Dernière modification : 2005-07-26
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes