Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Guy Béart
Tonalité :

 Em Ecoutez l'histoire, à coup  D7 sûr ob G  scure,
 Em D'un pauvre quidam et de  D7 ses tou G  rments,
To C ut ce qu'il su D bit comme mé D7 saven G  tures,
 Em Pour connaître en Am7 fin la gloire  C du m B7  oment.
 Em Il   Bm7 é - ta Em it  s Am7 im--pl Em  e quidam,
 Am Son père é Em  tait quidam,
 Am Son frère é Em  tait quidam,
 Am Et lui était qui B7 dam, aus Em  si.
Pour gagner l'appui de quelque mécène
Et l'actualité par action d'éclat,
Il commença par se j'ter dans la Seine
Mais aucun canard ne passait par là,
Il fut repêché, grelottant de gouttes
Par un vieux passant, un quidam parfait,
Qui le réchauffa, lui paya la goutte
Et lui dit adieu sans s'être nommé.
Refrain
Jamais ne parut sa photographie
Sur aucun placard, sur aucun trottoir,
Alors, une nuit, pour corser sa vie,
Il brûla le siège d'un journal du soir.
Il eut beau clamer qu'il était coupable,
On l'ignora, car il était trop pâle,
Puis on arrêta d'autres misérables
Qui tous avouaient, comme il est normal.
Refrain
Pourtant, un beau jour, il fut pris, c'est bête,
Pour un crime qu'il n'avait pas commis ;
Quand le procureur demanda sa tête,
Il fut condamné par chance inouïe.
Ce jour-là, on vit partout sa bobine
Dans tous les journaux de notre contrée,
Puis elle parut sous la guillotine ;
Ce fut le début de sa renommée.
Il n'est plus simple quidam
Son père reste quidam
Son frère reste quidam
Et lui est mort célèbre, enfin !
Malheureusement, un'coquille infime
Se glissa dans l'orthographe de son nom,
De sorte qu'hélas, toujours anonyme,
Il mourut quidam et sans rémission.
Il était simple quidam,
Son père était quidam,
Son frère était quidam,
Et lui était quidam, aussi !
 
Version : 1.1
Dernière modification : 2013-04-28
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes