Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Tonalité :

Intro : G   F   G   D   G 
 D Amenez-e G n de la pito C une de sapi D  ns puis d'épinettes
Amenez- G en de la pit C oune de quatre p D  ieds
Puis des bill C ots de douze p D  ieds
C'est Tit-Paul qui est arrivé On n'a pas fini de drav G  er
 G  Quand Tit-paul de par chez nous A laissé son sac d'école
C'est pas parce qu'il é F tait c G olle C'est qu'il lui fal F lait des sous    G 
 
Il s'est fait faire un pack-sack Des grosses bottes puis des bas de laine
Une casaque puis des  F mitain D es Pis y avait l'air d'un lumberjack    G 
 
 
Embarqué sur le Copaco
A dit salut bien tout le monde
A bien embrassé sa blonde
Merci bien puis à bétôt,
à bétot, à bétot
Arrivé à Shelter bay
S'est gréyé d'une scie à chaîne
Mes enfants la semaine prochaine
Y aura bien du bois de tombé
 
 
C'est comme ça qu'à l'huile de bras
Tit-Paul s'est fait une palette
Trois mille piastres en épinettes
Les gros n½uds coupés bien ras
Là y a descendu au bord
Acheter le cadeau pour sa mère
Il s'est senti millionnaire
Puis s'est gréyé d'une montre en or
Pis amenez-en des guidounes des catins puis des minettes
Amenez-là vos quidounes de cinq pieds
Pour vos gars six pieds
C'est Tit-Paul qui est arrivé
On est pus là pour draver
Il s'est logé comme un roi
A pris son bain puis une bière
Puis une bière puis une autre bière
Pis un autre bière, puis un autre
Puis deux autre bières s'il vous plait
Il a claqué son six mois
A fallu remonter dans le bois
A fallu revendre la belle montre
Bûcher d'une étoile à l'autre
Mal aux reins puis frette aux doigts
Amenez-en de la pitoune de sapins puis d'épinettes
Amenez-en de la pitoune de quatre pied
Puis des billots de douze pieds
Parce Paul qui est arrivé
On n'a pas fini de draver
Sa journée tout bien cordée
Il se déchausse puis il s'escarre
Puis il prend sa guitare
Pour chanter sa liberté
Quand il est revenu par chez nous
Sa blonde était une madame
Tit-paul a pas fait un drame
mais là Tit-Paul a pris un coup
Amenez-en des bidounes des gallons puis des canettes
Amenez-en des baluones de quinze jours
Pour des peines d'amour
En tout les cas Alphonse, tout c'que j'peux te dire,
C'est que t'es pas prêt de me voir enligner pour une pareille oh !
Parce que là là chu dans le village
mais ça sera pas fort, fort, mon dieu (rire)
T'aurais pas un vieux disque (rire)
j'vas remonter parc'que j'peux pus endurer
J'la vois passer sur le chemin puis eh ! (rire)
Seulement je la vois passer pareil puis là là wououou (rire)
Pauvre Tit-paul y est pas lucky
A y aurait dû pas débarquer
Finalement qu'un beau matin
Il s'est retrouvé dans la nature
Bien guéri des créatures
Plein d'allant puis plein d'entrain
La pitoune c'est son métier
Gagne sa vie puis la dépense
Chaque automne faut qu'il recommence
Mesureur de bois de quatre pieds
Amenez-en de la pitoune de sapins puis d'épinettes
Amenez-en de la pitoune de quatre pieds
Puis des billots de douze pieds
C'est Tit-Paul qui est arrivé
On n'a pas fini de draver
Amenez-là votre pitoune
Version : 1.0
Dernière modification : 2015-01-30
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes