Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Nicolas Peyrac
Musique : Gérard Lenorman
Tonalité :

Me re E  vient à la mémoire
 
Comme une chanson bizarre
Que je chantais sans y  B7  croire
 
Quand le rêve est trop fragile
 
Pour qu'on en garde le fil
Sur les touches blanches et no E  ires
 
Mon piano jouait tout seul
Là dans le matin triste et  E7  sale
Un peu comme un chant d'es A  poir
 
 
Qui parlait de para E dis perdu, où les hommes disp B7 arus
s'aimeraient chaque jour un pe E  u plus (x2)
 
 
Dans ma chanson plus de guerres
Plus de rêves éphémères
S'envolant au petit jour
L'aigle épouse la colombe
Et la terre est presque ronde
Tant elle enfante l'amour
Plus de chagrins dérisoires
Qui détruisent les histoires
Les enfants deviennent rois
 
 
Rois de tous ces paradis perdus
Où les hommes disparus s'aiment chaque jour un peu plus (x2)
 
 
Me revient à la mémoire
Comme une chanson bizarre
Que je jouais malgré moi
Comme si j'étais la plume
Que quelques rayons de lune
Guideraient entre mes doigts
Je ne pouvais pas me taire
J'abolissais les frontières
Sur le clavier sous mes doigts
 
 
S'éveillaient les paradis perdus
Où les hommes disparus s'aimaient chaque jour un peu plus (x2)
 
 
Un peu de moi un peu de vous
Beaucoup d'amour et tant et tant
D'espoir au coeur du monde entier (x10)
Version : 1.0
Dernière modification : 2013-03-31
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes