Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
menu

LES QUAT'ZARTS

-

Georges Brassens menu

Paroles et musique : Georges Brassens
Tonalité :

Intro : Dm 
 
 
 Dm  Les copains affligés, les copines en pleurs,
 G7 La boîte à dom C inos  A7 enfouie sous l Dm  es fleurs,
 
Tout le monde équipé de sa tenue de deuil,
 G7 La farce était bien C  bon Am ne et D7  valai G7 t le co C up d'oeil C7  .
 
 
Les  F quat'zarts avaient fait les B7  choses comme i Em  l faut :
 Am L'enterrement paraissait off D7 iciel G7 . Bra C vo !    A7 
 
 
Le mort ne chantait pas : "Ah, c'qu'on s'emmerde ici !"
Il prenait son trépas à coeur, cette fois-ci.
Et les bonshomm's chargés de la levée du corps
Ne chantaient pas non plus : "Saint-Eloi bande encor !"
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Le macchabée semblait tout à fait mort. Bravo !
 
 
Ce n'étaient pas du tout des filles en tutu
Avec des fess's à claque et des chapeaux pointus,
Les commères choisi's pour les cordons du poêle,
Et nul ne leur criait : "A poil ! A poil ! A poil !"
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Les pleureuses sanglotaient pour de bon. Bravo !
 
 
Le curé n'avait pas un goupillon factice,
Un de ces goupillons en forme de phallus.
Et quand il y alla de ses de profundis,
L'enfant de choeur répliqua pas morpionibus.
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Le curé venait pas de Camaret. Bravo !
 
 
On descendit la bière et je fus bien déçu,
La blague maintenant frisait le mauvais goût.
Car le mort se laissa jeter la terr'dessus
Sans lever le couvercle en s'écriant : "Coucou !"
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Le cercueil n'était pas à double fond. Bravo !
 
 
Quand tout fut consommé, je leur ai dit : "Messieurs,
Allons faire à présent la tourné'des boxons !"
Mais ils m'ont regardé avec de pauvres yeux,
Puis ils m'ont embrassé d'une étrange façon.
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Leur compassion semblait venir du coeur. Bravo !
 
 
Quand je suis ressorti de ce champ de navets,
L'ombre de l'ici-gît pas à pas me suivait,
Une petite croix de trois fois rien du tout
Faisant, à elle seul', de l'ombre un peu partout.
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
Les revenants s'en mêlaient à leur tour. Bravo !
 
 
J'ai compris ma méprise un petit peu plus tard,
Quand, allumant ma pipe avec le faire-part,
J'm'aperçus que mon nom, comm'celui d'un bourgeois,
Occupait sur la liste une place de choix.
 
Les quat'zarts avaient fait les choses comme il faut :
J'étais le plus proch'parent du défunt. Bravo !
 
 
Adieu ! les faux tibias, les crânes de carton...
Plus de marche funèbre au son des mirlitons !
Au grand bal des quat'zarts, nous n'irons plus danser,
Les vrais enterrements viennent de commencer.
 
Nous  F n'irons plus danser au grand bal B7  des quat' Em  zarts,
 Am Viens, pépère, on va se ranger des  D7 corbi G7 llard C s.   C7 
Nous  F n'irons plus danser au grand bal  B7 des quat' Em  zarts,
 Am Viens, pépère, on va se ranger des  D7 corbi G7 llard C  s.
Version : 1.0
Dernière modification : 2013-06-21
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes