Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
menu

LA RELIGIEUSE

-

Georges Brassens menu

Paroles et musique : Georges Brassens
Capo II
Tonalité :

Intro : Am   Am 
 
 
Tous les Dm  c½urs se r Dm allien Am t à sa blanche Am  cornette,
Si le c Dm hrétien suc Dm combe  Am à son charme in Am  sidieux,
Le pa Dm ïen le plus Dm  sûr, l' Am athée'le plus h Am  onnête
Se lais Dm seraient a Dm ller pa Am rfois à croire en E7  Dieu.
Et l Am es enfants de c D h½ur font Am  tinter leur s Dm  onnette...
 
 
Il para Dm ît que, des Dm sous s Am a cornette Am  fatale
Qu'elle ar Am bore à la  Dm messe  Am avec tant de  Am  rigueur,
Cette  Dm petite  Dm s½ur c Am ache, c'est un sc Am  andale !
Une q Dm ueu'de chev Dm al et  Am des accroche- E7  c½urs.
Et l Am es enfants de c D h½ur s Am 'agitent dans les Dm  stalles...
 
 
Il par Dm aît que, des Dm sous son Am  gros habit d Am  e bure,
Elle p Dm orte co Dm quett Am ement des bas  Am  de soie,
Festons, f Dm rivol Dm ités, fa Am nfreluches, g Am  uipures,
Enfin t Dm out ce qu'il  Dm faut pour Am  que le diable  E7  y soit.
Et l Am es enfants de c D h½ur on Am t des pensées  Dm  impures...
 
 
Il par Dm aît que le  Dm soir, en Am  voici bien d'un Am  e autre !
A l'heure  Dm où ses cons Dm ½urs son Am t sagement co Am  uchées
Ou dé Dm bitent p Dm ieuse Am ment des pate Am  nôtres,
Elle  Dm se désha Dm bille Am  devant sa p E7  syché.
Et l Am es enfants de c D h½ur on Am t la fièvre, l Dm  es pauvres...
 
 
Il par Dm aît qu'à lo Dm isir  Am elle se mi Am  re nue,
De fa Dm ce, de pr Dm ofil, et Am  même, hélas !  Am  de dos,
Après  Dm avoir, sans  Dm gêne, a Am ccroché sa  Am  tenue
Aux branc Dm hes de la c Dm roix comm Am e au portem E7  anteau.
Chez l Am es enfants de c D h½ur l Am e malin s'i Dm  nsinue...
 
 
Il par Dm aît que, le Dm vant au Am  ciel un ½il co Am  mplice,
Ell'dit : "B Dm ravo, Seign Dm eur, c'est Am  du joli tr Am  avail ! "
Puis qu'ell' Dm ajoute av Dm ec en Am cor plus de m Am  alice :
"La camb Dm rure des  Dm reins, ça,  Am c'est une tr E7  ouvaille ! "
Et l Am es enfants de c D h½ur souf Am frent un vrai  Dm  supplice...
 
 
Il par Dm aît qu'à mi Dm nuit, bo Am nne mère, c'es Am  t pire :
On ente Dm nd se m Dm êler, dans Am  d'étranges  Am  accords,
La voix  Dm énamou Dm rée des Am  anges qui s Am  oupirent
Et cel Dm le de la  Dm s½ur c Am riant " Encor ! E7  Encor ! "
Et l Am es enfants de c D h½ur, les Am  malheureux, tr Dm  anspirent...
 
 
Et monsi Dm eur le c Dm uré, que Am  ces bruits tur Am  lupinent,
Se dit  Dm avec ra Dm ison qu Am e le brave Am  Jésus
Avec  Dm sa tête, hé Dm las ! Am  déjà chargé' Am  d'épines,
N'a cert Dm es pas be Dm soin d'a Am utre chose d E7  essus.
Et l Am es enfants de c D h½ur, bra Am nlant du chef, Dm  opinent...
 
 
Tout ça, c' Dm est des faux  Dm bruits, de Am s ragots, des s Am  ornettes
De bass Dm es calom Dm nies pa Am r Satan rép Am  andues.
Pas plus d Dm 'accroche-c Dm ½urs sou Am s la blanche c Am  ornette
Que de qu Dm eue'de chev Dm al, mais Am  un crâne to E7  ndu.
Et l Am es enfants de c D h½ur en Am  font, une  Dm  binette...
 
 
Pas de tro Dm ubles pench Dm ants dan Am s ce c½ur ri Am  goriste,
Sous cet  Dm austère h Dm abit pa Am s de rubans s Am  uspects.
On ne v Dm erra ja Dm mais la Am  corne au front du Am  Christ,
Le vein Dm ard sur sa  Dm croix peut  Am s'endormir e E7  n paix,
Et l Am es enfants de c D h½ur s Am e masturber, tout Dm  tristes...
Version : 1.0
Dernière modification : 2012-02-27
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes