Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Tonalité :

 C  Mon ti-beau-frère habille la même grandeur que moi.
Il reste en ville où y a la gr G  osse job steady.
Dans le fond du rang, c'est moi le mieux habillé.
Quand je vais au village, tout le monde me regarde passer.
Avec ma f F roque de jeans, puis mes  G overalls si C  gnés.
 
 
 F Jaloux... (x3)
Tout le monde y sont jal C  oux de moi.
Ben moi,  C j'ai jamais rien demandé,     G 
Ma soeur Gi F sèle es G t bien  C  mariée.
 
 
Ma soeu C  'Gisèle, c'est elle qui m'a choisi.
Elle m'a connu, j'avais mêm G  e pas cinq ans.
Elle m'a souri, elle a regardé son parent.
J'suis venu gêné, planté là sur le tapis
Entre ma val F ise puis la madame  G d'la D.P.J.    C 
 
 
Jalou F x... (x3)
Les autres étaient tout'jaloux d C  e moi.
Ben mo C i, j'ai jamais rien de G  mandé,
À son pare F nt, m'ai z G 'adapté.     C 
 
 
À la pet C  ite école, j'ai jamais été doué.
Les seules images j'ai eues, Gisèle m' G  les a données.
Je trouvais ça beau, j'ai voulu y échanger
Contre la médaille que son vieux m'avait donné :
Toujours à l F 'heure, emplo G yé de l'année C  .
 
 
Gisè Am le l'a pris puis elle l'a  E  démaillée.
Avec la F  p'tite chaîne, elle s'es G  t fait un collier.
Elle me regardait avec ses grands ye C  ux mouillés.
La p'tite mé F daille, G  je l'ai toujours C  sur moi.
 
 
Quand le vieux est m C  ort, Gisèle était à l'université.
Elle est redescendue pour signer G  des papier.
Chez m'sieur le notaire, je l'ai entendue renifler :
- J'reste en ville avec ti-Gilles. On va s'marier,
Je peux p F as m'en occup G er.      C 
 
 
Jalo F ux... (x3)
Les autres sont tout'jaloux  C  de moi.
 C Ben moi, j'ai jamais ri G  en demandé,
Gisèle, el G  le m'a dit :-La terre c'est à moi puis toi,
Si tu  F veux t' G en occu C  per.
 
 
La sema Am ine passée, Gisèle el E  le l'a marié
Son bea F u Ti-Gilles. Puis là, son G  t partis voyager.
Paraît qu'y ont même été  C  à Niagara !
J'suis le se F ul qui reçoit des c G artes postales même si C  j'lis pas.
 
 
Les grands voy Am ages, y en a que ça  E  rend heureux,
Mais y en a  F  d'autres, comme moi,
qui aiment mieux rester  G  chez eux.
Là, je réalise que le jour où  C  je l'ai posée,
Ma petite valis F e, c'est là que ma terre  G je l'ai trouvée.      C 
 
 
J'la lo F ue... (x3)
J'la loue pas cher d'Gisèle  C  puis moi.
 C Moi, si j'ai une chose à d G  emander :
C'est drette G  icitte avec ma valise, puis ma médaille
Qu F e je voul G ais être e C  nterré.
Version : 1.1
Dernière modification : 2015-01-08
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes