Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
menu

MONNAIE BLUES

-

Francis Cabrel menu

Paroles et musique : Francis Cabrel
Tonalité :

(Jouer en "shuffle blues" : alternance E   E6   A   A6   B   B6 )
 
Intro : B   A   E   B7 
 
 
Je marchais  E  dans une rue louche, elle, elle avait les bras croisés
 
Et puis une si grande bouche que je me suis laissé tenter
Elle m'a mon A  tré des tas de choses qu'on ne montre qu'à des amis
Sa bibli E  othèque en cuir rose et la soie de ses draps de lit
J'étais tout  B  près de l'épouser quand elle m'a montré la porte
Elle a pris  E toute ma monnaie, elle a d A it :" c'est le seul moyen pour qu'je m'en E  sorte"    B7 
 
 
Je suis ren E  tré chez moi de rage, j'ai allumé la télé
 
Un vieillard encombrait l'image, un vieillard très bien habillé
Il pronon A  çait des mots bizarres, des mots que personne ne connaît
J'ai dit :" E  c'est pas drôle son histoire, il ne s'en sortira jamais"
La speake B  rine est venue traduire, avant que j'éteigne mon poste
Il voudrait t E oute votre monnaie, il a d A it :" c'est le seul moyen pour qu'je m'en  E  sorte"
 
 
 A   E   A   B7 
 
 
J'ai dit :" mon E  Dieu, c'est pas facile, s'ils veulent tous de mon argent"
 
Lorsque l'évêque de la ville entra dans mon appartement
Il avait  A  ses habits de messe par-dessus sa tenue de plage
Il criait :" E  mes quatre maîtresses viennent d'être prises en otage.
Par pitié,  B  faites quelque chose, pour pas qu'elles me reviennent mortes"
Il a pris t E oute ma monnaie, il a dit A  :" c'est le seul moyen pour qu'elles s' E en sort B7  e"
 
 
Je me suis enf E  ui dans un bar, j'ai pris mon alcool préféré
 
J'avais pas commencé de le boire quand les docteurs sont entrés
Ils criaient :" A  vous avez l'air pâle et la mort arrive si vite.
On a préve E  nu l'hôpital, on va vous embarquer de suite"
Pas moyen  B  de leur échapper, ils avaient une bonne escorte
Ils ont pris to E ute ma monnaie, ils ont di A t :" c'est le seul moyen pour qu'on  E  s'en sorte"
 
 
 A   E   A   B7 
 
 
Lorsque je me s E  uis réveillé, j'ai dit :" faut que tout ça s'arrête"
 
J'ai mis partout trois tours de clef, j'ai fermé les doubles fenêtres
J'ai calfeu A  tré mon lavabo, j'ai débranché mon téléphone
Et j'ai bien  E  tiré les rideaux, j'ai dit :" je n'veux plus voir personne"
J'ai mis des  B  gardes à chaque mur, des armoires contre les portes
Et j'ai brûlé  A toute ma monnaie, puisque c' B était le seul moyen pour qu'je m'en  E  sorte.
Et j'ai brûl E é toute ma monnaie, puisqu A e c'était le seul moyen pour qu'je  E  m'en sorte.
 
 
 A   E   A   B7   E  (Ad Libitum)
 
 
Version : 1.1
Dernière modification : 2020-04-27
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes