Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
menu

DANS TOUS LES CANTONS

-

Folklore menu

Tonalité :

 D Dans tous les cantons, y a des f A7  illes et des garçons
 D Qui veulent se marier, c'est la p A7 ure vérit D  é
 D Les garçons vont les voir, le p G  lus souvent le soir
 D Les filles sont réjoui A7  es, quand elles voient leurs amis
 D Elles se disent en souriant : " Le voilà m A7 on ama D  nt ! "
 D Elles se disent en souriant : " Le voilà m A7 on ama D  nt ! " (tous)
 
 
2.
Jeunes filles, écoutez, qui voulez vous marier
Car votre engagement vous causera du tourment
Vous prenez un état de peine et d'embarras
Bien souvent du chagrin, sans en connaître la fin
Qui vous fera regretter la maison qu'vous quittez (bis)
 
 
3.
Étant mariée, il faut tout abandonner
Même les agréments d'être avec les jeunes gens
Faut rester au logis pour plaire à son mari
Vous êtes mariée par votre volonté
Vous avez pris mari qui doit être obéi (bis)
 
 
4.
Ah ! S'il est complaisant, vous aurez de l'agrément
Mais si c'est un voyou, vous n'en aurez pas beaucoup
Combien y en a-t-il de ces méchants maris
Que tout leur intérêt, c'est d'être au cabaret
Pour y passer leur temps à boire tout leur argent (bis)
 
 
5.
Quand ils en ont trop pris, ils reviennent au logis
Le regard furibond et menant le carillon
Disant d'un air fâché : " Donne-moi à souper
Promptement fais mon lit, car j'ai besoin d'dormir ! "
Comment pouvoir chérir un si brutal mari ! (bis)
 
 
6.
Et vous à la maison, ni pain, ni lard, ni poisson
N'ayant jamais le sou et manquant toujours de tout
Et vos petits enfants qui vous diront : " Maman
Donnez-nous donc du pain, car nous mourons de faim ! "
Hélas, quel crève-coeur vous fera verser des pleurs ! (bis)
 
 
7.
Heureusement comme cela, tous les hommes ne sont pas
Parce que tous ces défauts, pour un seul, ce serait trop
Y en a assurément qui sont plus complaisants
Ils aiment leurs compagnées puisqu'ils les ont mariées
Ils veulent les soulager, c'est pour se faire aimer (bis)
 
 
8.
Mais s'il y a des maris qui ne sont pas garantis
C'est qu'il y en a trop de ces femmes qu'ont des défauts
D'ces humeurs marabout, que rien n'est à leur goût
Quand on veut leur parler, dans un coin vont bouder
Comment n'pas faire courroux avec pareils hiboux (bis)
 
 
9.
La semaine au logis, on les voit tout étourdies
Mal peignées, mal chaussées et en plus mal attifées
Le dimanche arrivé, vous les voyez frisées
Que toutes leurs qualités, c'est pour la vanité
Elles n'ont aucun souci des affaires du logis (bis)
 
 
10.
L'auteur de cette chanson, c't'un vieillard de ce canton
Qui n'a pas regretté le jour qu'il s'est marié
Il a pris un gibier qu'il a su conserver
Elle a des qualités qu'il n'a pas publiées
Que chacun fasse comme moi, qu'il chante ce qu'il sait (tous)
 
 
Contribution de Germain Savard
Version : 1.0
Dernière modification : 2006-11-10
avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes