Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles : Marc Hely
Musique : Paul Maye
Tonalité :

Le grand Tot D  or qu'est en ménage avec Totoche
Qui  D#(dim)  la  filo A7  che
Et la déf D  end
C'est pas un m D  ec à la mie d'pain, poisse à la manque
Qui fait sa  C#7  planque
Comme un fei F#m  gnant.
Comme un chef d B7  'administration
Il organ Em  ise la production
Le nécess Gm aire et l'supe A7  rflu
Tout est rég D  lé, tout est prévu
Pendant les h E7  eures d'exploitation
C'est pas un h A7  omme, c'est un démon
Mais en deh E7  ors de ses fonctions
C'est pas un h A7  omme, c'est un mouton !
Après l'boul D  ot, si elle veut faire des heures en plus
C'est son affaire et dans l'fond ça n'le r'garde p A7  lus.
 
Comme dit Totor, ça m'fait pas d'tort
 
Pour l'argent qu'elle gagne au dehors
 
On est d'accord, comme dit Totor.
Faut pas s'condu D ire comm D#(dim) e un  buto A7 r (Comme dit Toto D  r)
 
J'y laisse le droit d'la dépenser.
A volonté, d'la ramasser ou d'la plac G  er.
De s'tuyau Bb7  ter, d'boursicoter
D'ach'ter d'la re D  nte ou du foncier
En suivant  Bb7  les cours financiers
Des charbon F#7  nages ou des aciers
J'ai pas l'droit  Bm d'y fou E7 rrer mon A  nez.
 
CORREQU'Et REGUYEC !
Pendant qu'les autres vont jouer l'pastis à la belote
Avec les potes
Dans les bistros
Totor contrôle tout c'que Totoche lui raconte
Et fait ses comptes
Dans son bureau
Pour le resquillage et l'boni
Avant qu'elle parle, il a compris
Y'a rien à chiquer avec lui
C'est pas un homme, c'est un taxi
A moins d'erreur ou d'omission
A la première contestation
La machine à coller des j'tons
Est prête pour la distribution.
Dans les affaires, quand on laisse faire, on est foutu
Comme dit Totor, il faut d'abord, quand ça n'va plus
Y aller d'autor et taper fort
Mais une fois qu'on a fait du sport
Comme dit Totor, ce s'rait un tort
Que de s'conduire comme un butor.
Quand qu'c'est réglé, à quoi qu'ça sert d'êt'rancunier
Comme dit Totor, une fois qu'il a la main tournée
Il lui colle du taff'tas gommé
Et lui dit pour la consoler :
Blessée en service commandé
C'est un accident du métier
Demain t'iras pas travailler.
CORREQU'Et REGUYEC !
Et malgré ça, y a des jours où qu'la môme Totoche
Fait sa caboche
Et r'prend l'dessus
Ca fait qu'un soir a s'est fait voir avec Tatave
Et c'qu'est plus grave
Totor l'a su !
Comme dit Totor, qu'on soye bourgeois
Barbeau, prince ou n'importe quoi
Chancun son bien, chacun son dû
Sans ça l'moral est foutu.
C'qui fait qu'en sortant du restaur'
Tatave s'est trouvé d'vant Totor
Qui y'a dit, les yeux dans les yeux :
On va régler ça tous les deux.
Dans les affaires, quand on s'laisse faire, on est foutu
Mais l'môme Tatave y'a dit : Totor, j'te comprends pas
J'te jure, Totor, t'es dans ton tort
Avec la môme, j'ai pas d'remords
On est d'accord, et quand a sort
J'y r'file cent balles dans l'collidor.
Alors Totor y a dit : j'ai rien à te r'procher
Tu vois, mon pote, si tu m'avais pas renseigné
On s'rait en train d's'entrelarder
Mais moi, j'pouvais pas l'deviner
Vu qu'a m'a jamais rien donné
Final'ment tu peux t'en aller
Mais c'est elle qui va dérouiller.
CORREQU'Et REGUYEC !
Version : 1.0
Dernière modification : 2012-04-05
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes