Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Charles Trenet
Tonalité :

Intro : Dm   E7   A7   Dm   E7 
 
 
Il y  Dm  a des villes tristes
 C  les pauvres touristes
Font  Bb  des nez longs comme ça
D'vant  A7 les monum Dm  ents.
Ils  Dm  s'ennuient en visite
Et  C  désirent vite vite
Part Bb ir pour des l A7 ieux plus char Dm  mants,
 E7  Mais moi qui ne trouve pas les musées amusants,
Mais  F  moi qui fut toujours ennemi des monuments,
Je con F#7  nais une ville charmante, féodale, familière
Qui  G7 joint la jeune gaîté au  E7  goût des vieilles pierres.
 
 
Jo A yeuse cité,   F#m 
 Bm Celle de Carcas E7  sonne
Hiv A er comme été, F#m 
Enf Bm ants et grandes per E7  sonnes,
Y vont  A danser l' F#m  bee-bop
 Bm Et c'est gen E7 til comme  A tout.  F#7        Bm       E7 
 
 
Dev A ant ces vieux murs, F#m 
 Bm Mon coeur en fris E7  sonne,
Au  A lieu des armures, F#m 
Des  Bm airs de jazz ré E7  sonnent.
Ils vont d A anser l' F#7 bee-bop  Bm et c'est un  E7 succès f A ou.  D      A 
 C#7 Dans les donjons, y a des trom C7  bones heureux
Qui  B7 soufflent des chansons pour les cúurs  Bb7  amoureux
 A7 Et, jusqu'au fond des vieux ma Ab7  chicoulis,
On ent G7 end, jour et  F#7  nuit,
Des  F7 cris, des  E7  cris...
 
 
Joyeuse cité,
Cité de Carcassonne
Hiver comme été,
Enfants et grandes personnes,
Y vont danser l'bee-bop,
Et c'est un succès fou.
 
 
Parfois une valse tendre,
Le soir, se fait entendre.
On la danse à trois temps, pas pour longtemps.
Le style de cette danse,
Malgré son élégance,
Déplaît à tous les habitants.
Mais moi qui suis comme eux, qui n'aime pas les trois temps,
Qui préfère, c'est curieux, les airs de notre temps,
Je trouve à Carcassonne la joie de tout mon être
Et quand je suis là-bas, je sens mon coeur renaître.
 
 
 A Danse,  F#m danse,  Bm danse  E7 en cad A  ence,
 A Carcas E7 sonne  A  danse,
 F7 Danse, d A  anse,
 E7 C'est gentil comme  A  tout.
Version : 1.0
Dernière modification : 2020-01-29
Avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes