Connexion membre

Recueils : publics
persos
Artistes :
Titres :
Paroles et musique : Batlik
Tonalité :

En boucle : C#m   G#m   B   F#  ( E  en fin de couplet)
 
 
coudes collés au genoux
joues dans les mains impotent
sous les paupières le trou
du regard perdu dedans
 
 
l'élan coupé à raz
la suite figée dans «ça viendra»
«peut-être» et «pourvu que»
prières et v½ux
 
 
je vendrai ma maison
à celui qui n'y coupera pas les fleurs
je vendrai ma maison
à celui là seulement
je vendrais ma maison
à celui qui n'y coupera pas les fleurs
et comme il ne vient pas
j'attends
 
 
l'attente me l'a dit
elle aime ma gueule mon herbe
ma compagnie
et si je la déteste elle elle s'en fout
elle reste
 
 
elle dit souvent qu'elle m'apprend
à mettre l' ici et le maintenant
dans le maintenant
comment tourner en rond
en marchant droit devant
 
 
je vendrai ma maison
à celui qui n'y coupera pas les fleurs
je vendrai ma maison
à celui là seulement
je vendrai ma maison
à celui qui n'y coupera pas les fleurs
et comme il ne vient pas
j'attends
 
 
parfois je l'imagine
et alors j'oublie que j'attends
toujours je le dessine souriant
 
 
mais l'attente n'attend pas
et vient me ravir l'insouciance
ce que je pense à ça
c'est fou quand j'y pense
Version : 1.0
Dernière modification : 2017-05-18
avertissement Avertissement sur les droits d'auteurs concernant les textes